10 septembre 2011

Victoire importante d'Apple contre Samsung

Un tribunal a interdit vendredi la vente en Allemagne d'une tablette de Samsung, jugée trop ressemblante à l'iPad d'Apple, et accordé une victoire d'importance au groupe californien dans sa bataille internationale contre son rival sud-coréen.

Le tribunal régional de Düsseldorf (ouest), qui avait interdit la commercialisation en Allemagne de la tablette Galaxy Tab 10.1 de Samsung dès août, lors d'une procédure en référé, "a pleinement confirmé" cette décision provisoire, selon un communiqué. Samsung a immédiatement annoncé qu'il ferait appel et dénoncé un jugement "qui limite l'innovation stylistique et les progrès dans l'industrie".

Dans un tout premier temps, Düsseldorf avait même interdit la vente de la tablette de Samsung dans toute l'Union européenne, mais a finalement "restreint cette interdiction à l'Allemagne". Le tribunal a été saisi par l'américain Apple, qui reproche à Samsung d'avoir pillé le design de sa tablette, l'iPad. Dans sa plainte, le groupe californien reprochait à Samsung d'avoir "copié l'iPad plutôt que de développer son propre style", et de vouloir ainsi "exploiter la bonne réputation d'un produit connu ayant déjà valeur d'objet culte".

Au nombre des attributs de l'iPad qu'Apple juge protégés, "une forme rectangulaire aux angles arrondis", "un écran montrant des icônes de couleur" ou encore "une faible épaisseur".

Le groupe américain avait déjà obtenu que Samsung retire sa tablette de son stand à l'IFA, le plus grand salon hi-tech européen, qui vient de s'achever à Berlin. La présidente du tribunal de Düsseldorf Johanna Brückner-Hoffmann a suivi le groupe californien en jugeant que sa tablette et le modèle concurrent de Samsung "présentaient un aspect général similaire", notamment par leur design "minimaliste" dans les deux cas.

La Galaxy Tab 10.1, dont la commercialisation a commencé cet été, est considérée comme l'un des concurrents potentiels les plus sérieux de l'iPad. La décision de la justice allemande "est une catastrophe pour la compétition et toute l'industrie technologique", a jugé pour l'AFP Sascha Pallenberg, du site spécialisé Netbooknews, après avoir assisté à l'énoncé du jugement. "En gros cela veut dire que seul Apple a le droit de produire des tablettes minces aux angles arrondis. C'est à mourir de rire", a-t-il ironisé.

L'expert a toutefois minimisé la portée du jugement, faisant valoir que la bataille juridique en Allemagne n'était pas finie et surtout qu'il n'était pas interdit aux consommateurs allemands de commander leur tablette Samsung à l'étranger. "Apple ne se fait pas une très bonne publicité", a-t-il jugé.

La décision allemande n'est qu'un épisode de la bataille que se livrent les deux géants de l'électronique grand public. Un tribunal des Pays-Bas a déjà interdit en référé la vente de trois modèles de téléphones Samsung dans plusieurs pays d'Europe, suite à quoi le sud-coréen a à son tour porté plainte contre Apple. La première audience dans cette affaire se tiendra le 26 septembre.

Des procédures sont aussi en cours aux Etats-Unis, en Australie ou encore en Corée du Sud. De son côté Samsung a déposé des plaintes contre Apple à propos de brevets concernant la technologie sans fil.

La décision allemande n'empêche pas le sud-coréen de poursuivre la mise en vente de sa tablette: des porte-parole de Samsung ont ainsi déclaré à l'AFP que la Galaxy Tab 10.1 était "un succès" commercial en Italie et que son lancement en Belgique la semaine prochaine n'était pas compromis.

 

7sur7

06:00 Écrit par NAOME dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.