10 septembre 2011

Les catastrophes naturelles de 2011 ont coûté cher aux assurances

Les inondations provoquées par la tempête Lee dans l'Etat de New York © ap

L'année 2011 sera la plus coûteuse pour les assurances en terme d'indemnisation des dommages causés par les séismes et la deuxième plus coûteuse pour l'ensemble des catastrophes, a annoncé vendredi le réassureur helvétique Swiss Re.

Selon une étude préliminaire du groupe, les coûts assurés pour la totalité des catastrophes naturelles et d'origine humaine s'élèvent à 70 milliards de dollars (50,1 milliards d'euros) au premier semestre, soit deux fois plus que l'année précédente, quand les dégâts avaient atteint 29 milliards.
 
Sur les six premiers mois de l'année, les répercussions sur l'ensemble de l'économie ont été évaluées à près de 278 milliards de dollars (environ 200 milliards d'euros). Mais ces catastrophes ont coûté la vie à 26.000 personnes, soit dix fois moins qu'en 2010, lorsque 288.000 personnes avaient été tuées, principalement dans le séisme qui a ravagé Haïti.
 
Dans le détail, le tremblement de terre qui a frappé en février Christchurch en Nouvelle-Zélande a causé pour 9 à 12 milliards de dollars de dommages assurés.
 
Au Japon, qui a subi en mars un très fort tremblement de terre et un tsunami qui ont provoqué une catastrophe nucléaire, les coûts couverts par les assurances se montent à 30 milliards de dollars, tandis que les pertes économiques directes atteignent environ 210 milliards.
 
Les Etats-Unis ont enregistré cinq événements liés à des intempéries, dont deux ouragans, pour un coût d'un milliard de dollars, tandis qu'en Australie les inondations ont coûté 2,6 milliards aux assureurs.

 

7sur7

00:02 Écrit par NAOME dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.