07 septembre 2011

Les négociations reprendront à 11 heures

Les travaux des huit partis politiques associés aux négociations institutionnelles s'est achevée mardi vers 20h.
 
La réunion avait commencé vers 9h et elle reprendra mercredi à 11h. Aucun des négociateurs n'a fait de commentaire à la sortie de la présidence de la Chambre où ont lieu les discussions autour du formateur Elio Di Rupo.

Peu d'informations ont filtré sur le contenu des discussions, que l'on qualifie toutefois de difficiles.

La VRT a communiqué quelques précisions sur les propositions de modification faites par le formateur Elio Di Rupo. Selon la radio publique flamande, le formateur resterait proche de sa version initiale, au grand dam du président du MR, Charles Michel.

La Communauté française ne pourrait toujours pas financer des centres culturels en périphérie bruxelloise. Il n'y aurait pas d'apparentement entre Hal-Vilvorde et Bruxelles, c'est-à-dire une forme de transfert de votes excédentaires lors des élections d'un arrondissement vers un autre.

A la Chambre, dix députés pourraient être cooptés, ce qui permettrait aux partis francophones de désigner des représentants issus de la périphérie et aux partis flamands de désigner des flamands de Bruxelles pour siéger dans l'assemblée.

La note initiale confiait à la Cour constitutionnelle la compétence de trancher les litiges relatifs à la nomination des bourgmestres des 6 communes à facilités et la retirait aux chambres flamandes du Conseil d'Etat. La compétence resterait finalement dans les mains du Conseil d'Etat mais celui-ci se prononcerait en assemblée générale, c'est-à-dire chambres flamandes et francophones réunies.

Dans l'entourage du formateur, on s'est refusé à confirmer ou à infirmer ces informations. On s'est contenté de parler de vision parcellaire de la réalité.

 

7sur7

04:00 Écrit par NAOME dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.