05 septembre 2011

La cherté du franc suisse pourrait coûter 25.000 emplois

La cherté persistante de la monnaie helvétique pourrait coûter environ 25.000 emplois au secteur de l'exportation en Suisse, a averti la fédération des entreprises suisses Economiesuisse dimanche dans la presse.

Si le franc reste durablement sous la barre des 1,20 franc pour un euro, les exportateurs pourraient réduire de 5% leur masse salariale, soit environ 25.000 postes, a indiqué le responsable de la politique économique à la fédération, Rudolf Minsch, dans le journal dominical NZZ am Sonntag.

Selon une étude d'Economiesuisse, citée par le journal, 20% des entreprises exportatrices interrogées ont indiqué "craindre pour leur existence" en raison de l'envolée du franc. La devises suisse s'est fortement appréciée depuis le début de l'année. Elle a gagné plus de 9% face à l'euro et plus de 14% face au dollar, en raison de la fuite des investisseurs vers le franc qui est considéré comme une monnaie refuge.

Cette envolée du franc fait particulièrement souffrir les exportateurs suisses, qui voient leurs produits devenir de plus en plus chers et donc moins compétitifs. Malgré trois interventions successives de la banques centrale suisse, la monnaie suisse s'est de nouveau fortement appréciée depuis le début du mois de septembre, face aux craintes économiques dans la zone euro et aux Etats-Unis.

Vendredi vers 21H00 GMT, la devise helvétique progressait face à la monnaie unique européenne, à 1,1194 franc suisse pour un euro, ainsi que face au dollar à 0,7880 franc suisse pour un dollar.

 

7sur7

16:00 Écrit par NAOME dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.