01 septembre 2014

Comment répondre aux questions illégales en entretien ?

Quand vous vous préparez à un entretien d’embauche, vous vous attendez à devoir répondre à des questions concernant vos compétences ou vos expériences professionnelles passées. Mais parfois, vous devez répondre à des questions bien plus personnelles.

Les recruteurs n’ont pas tous les droits et il existe beaucoup de questions qu’ils ne peuvent légalement pas vous poser. En voici quelques-unes :

  • Êtes-vous marié ?
  • Quand pensez-vous fonder une famille ?
  • Où êtes-vous né ?
  • Êtes-vous syndiqué ?
  • Êtes-vous croyant ?
  • Pour qui votez-vous ?
  • Avez-vous des problèmes de santé ?
  • Quelle est votre orientation sexuelle ?

L’article 11 de la Convention collective de travail 38 stipule qu’aucune question concernant la vie privée ne peut être posée lors d’un entretien si l’information n’est pas directement liée à l’offre d’emploi. Le recruteur en face de vous n’a donc pas le droit de vous poser ces questions. Seulement voilà: vous voulez obtenir ce job... Comment faire pour répondre en gardant votre dignité mais sans perdre vos chances?

Ferme mais pas agressif

Une réponse trop agressive ou frontale peut vexer le recruteur et ruiner vos chances de décrocher le poste. Deux solutions s’offrent à vous…

1. Répondre par une question

C’est une question intéressante. On ne me l’a jamais posée en entretien… Pouvez-vous m’expliquer en quoi elle est liée au poste ?

Dans certains cas, ces questions peuvent être justifiées : le recruteur peut par exemple demander à un candidat qui postule pour travailler dans l’enseignement catholique s’il est croyant, ou à une personne qui souhaite travailler dans un cabinet politique si elle vote pour le parti de son potentiel futur employeur. Ce type de réponse offre donc la possibilité au recruteur de se justifier… s'il le peut. Si ce n’est pas le cas, le recruteur retombera sur des questions moins privées.

2. Répondre à l’inquiétude qui se cache derrière la question

Imaginons que le recruteur vous pose la question illégale : Avez-vous des enfants ?  On peut imaginer qu’à travers sa question, il s’inquiète de savoir si vous serez souvent absent à cause de la santé de vos enfants par exemple, parce que la société a dû faire face à un haut taux d’absentéisme à cause de ce problème. Répondez alors quelque chose comme : Ma vie de famille ne s’interposera jamais entre mon travail et moi.

Que vous choisissiez l’une ou l’autre réponse, ne perdez pas vos moyens et restez concentré sur l'entretien d'embauche.

Tirez-en des conclusions

Le fait d'être confronté à ce genre de questions privées en entretien n'est pas anodin. Posez-vous les bonnes questions : cette question illégale est-elle intentionnelle ou juste l'erreur d’un recruteur inexpérimenté ? Si elle était intentionnelle, avez-vous vraiment envie de travailler pour une entreprise qui pratique cette forme de discrimination à l’embauche ?

 

References.be

07:03 Écrit par NAOME | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : entretien, travail, question |  Facebook | |  Imprimer

30 août 2014

Le bébé tigre noir qui fait sensation

© getty.

Le tigreau, âgé de 25 jours à peine, est l'un des tigres les plus convoités de Chine. Et pour cause, le félin a un pelage noir, ultra rare.

Un tigre noir, né à Hangzhou, en Chine, fait fondre les coeurs. Le bébé tigre est atteint de "pseudo-mélanisme" (ou "négrisme", soit l'opposé d'albinisme). Les rayures de l'animal sont tellement rapprochées qu'elles deviennent à peine visibles, le distinguant des autres tigres. 

Rare, l'animal fait le bonheur du parc d'Hangzhou qui le fait poser sur un tapis rouge, histoire de faire ressortir sa particularité.

 

7sur7

08:00 Écrit par NAOME | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : animaux, tigre, humour, insolite |  Facebook | |  Imprimer

Collision en chaîne de blindés belges aux Pays-Bas

Trois blindés belges ont connu une collision en chaîne sur une route des Pays-Bas, relaye la RTBF. L'accident a été causé par un tracteur.

Cinq véhicules blindés belges en provenance de Bourg-Léopold, des Mowag Piranha pesant 25 tonnes et long de huit mètres, faisaient route jeudi matin vers l'Allemagne lorsqu'un tracteur a surgi sur une petite route, à Valkenswaard. Le premier blindé de la colonne a dû stopper net, ce qui a provoqué un tamponnage. 

Il n'y a pas eu de blessé, mais deux engins ont été endommagés. Du carburant s'est échappé des deux véhicules et les pompiers ont dû nettoyer la route. Une enquête a été ouverte par la police militaire belge et les autorités néerlandaises pour déterminer avec précision les circonstances de l'accident.

 

7sur7

04:00 Écrit par NAOME dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : insolite |  Facebook | |  Imprimer

29 août 2014

Jean-Marie Bigard quitte un hôtel à cause d'un fantôme

L'humoriste a raconté, sur Europe 1, avoir été effrayé par un "esprit" dans un château du Sud de la France.

C'est sur Europe 1 que Jean-Marie Bigard raconte l'expérience paranormale qui l'a "fait flipper et lui a donné la chair de poule." En tournée, l'humoriste fait un arrêt dans un château du Sud de la France. "C'était un hôtel, moitié vieux château, moitié des meubles un peu plus neuf, a expliqué le comique dans Les Pieds dans le plat. Moi, on me met, la star, dans le truc avec une grande cheminée, des grands rideaux rouges..."

Fatigué, il ne tarde pas à se mettre au lit et à sombrer. "Y a quelqu'un qui me réveille et qui me dit 'Tu dors pas là, toi!' Je rallume la lumière, je me racle un coup la gorge, je regarde quand même un peu à droite à gauche."

Pensant avoir rêvé la scène, il se rendort. "A peine j'étais en train de dormir, c'est comme si on me disait: 'Non! Qu'est ce que je t'ai dit?'". Paniqué, il fait alors ses valises. "Je suis allé à la réception et j'ai dit que je ne pouvais pas aller dormir dans cette chambre. A la réception, on m'a dit: "Monsieur,  un client sur deux me dit ça... "

 

7sur7

22:00 Écrit par NAOME dans Actualité, Divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humour, bigard, fantôme |  Facebook | |  Imprimer

Google teste des drones de livraison en Australie

© ap.

 

Google a annoncé jeudi expérimenter un service de livraisons par drones, projet sur lequel travaille également le géant du commerce en ligne Amazon. Deux ans de recherche sur ce que Google a baptisé le "Project Wing" ont été couronnés en août par plusieurs vols de drones.

Ils ont livré des bonbons, de l'eau, des médicaments et de la nourriture pour chien à deux fermiers de Queensland, en Australie. "Les engins volants autonomes pourraient bien ouvrir de nouvelles perspectives pour le marché de la livraison", a déclaré la société californienne sur un blog en comparant ce projet à celui de la voiture intelligente, auquel le géant de l'internet travaille depuis plus de cinq ans.

"Aujourd'hui, on utilise des automobiles qui pèsent plus de deux tonnes pour livrer des choses qui ne pèsent rien, c'est inefficace et cela génère de la pollution et des embouteillages. Si vous pouviez construire un véhicule qui vole, vous réduiriez tous ces inconvénients", a expliqué Astro Teller, qui dirige Google X, la branche innovation du géant américain. 

Le projet, qui sera testé sur le terrain "d'ici deux ans", pourrait répondre aux besoins des "zones où les infrastructures sont rares" mais également "en situation d'urgence, comme après un tremblement de terre ou un cyclone", a estimé M. Teller, dans un vidéo-entretien au quotidien français Le Parisien. Le prototype de Google a la forme "d'un grand triangle muni de quatre propulseurs mobiles", selon lui. 

"Il décolle à la verticale comme un hélicoptère puis ses moteurs s'inclinent et il vole comme un avion, rapidement et en consommant peu. Une fois arrivé à destination, il livre ses marchandises dans une boîte au bout d'un câble, tandis qu'il reste en l'air", a-t-il expliqué. Le mois dernier, Amazon a demandé l'autorisation d'expérimenter des livraisons par drones dans le ciel américain. 

La société a fait valoir auprès des autorités de l'aviation américaine que l'assouplissement des règles servirait "l'intérêt des consommateurs" et qu'elles constituaient "une étape nécessaire" pour la réalisation du projet Amazon Prime Air. Jeff Bezos avait dévoilé ce projet en décembre dernier, affirmant qu'il serait prêt à entrer en service dès 2015 si les autorités américaines l'autorisaient. 

Amazon avait ainsi précisé être capable de faire voler des drones à plus de 80 km/h tout en portant jusqu'à 2,2 kg de marchandises.

 

7sur7

20:00 Écrit par NAOME dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : google, drone |  Facebook | |  Imprimer

L'été indien, promis, c'est pour lundi

Vendredi midi, le soleil brillera de temps à autre mais des précipitations sont également possibles localement, principalement dans la partie est du pays. Le vent faible à modéré, et assez fort à la Côte, soufflera de secteur sud-ouest. Les maxima oscilleront entre 17 degrés en Ardenne et environ 21 degrés ailleurs.

Vendredi soir, le temps sera sec alternant entre éclaircies et champs nuageux. Dans la nuit, la nébulosité augmentera et plus tard, il pourrait légèrement pleuvoir au littoral, avec des minima compris entre 9 et 14 degrés.

Samedi, la nébulosité et la pluie seront bien présentes. Plus tard dans la journée, les éclaircies apparaîtront à la Côte et sur l'ouest du territoire. Un vent modéré soufflera de secteur ouest à sud-ouest et le mercure atteindra tout au plus 20 degrés.

Dimanche, il y aura d'abord encore un risque de précipitations mais dans le courant de la journée, les éclaircies s'intensifieront. Les températures à la mi-journée tourneront autour des 19 degrés.

De lundi à vendredi, une météo digne d'un été indien pointera le bout de son nez avec un temps calme, frais, principalement sec et des périodes ensoleillées. En milieu de journée, le mercure atteindra les 22 degrés lundi et les 25 degrés dans la deuxième partie de la semaine.

 

7sur7

18:03 Écrit par NAOME dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Apple prépare une surprise

Le groupe informatique américain Apple a lancé des invitations jeudi pour un événement mystère organisé le 9 septembre, à l'occasion duquel il devrait dévoiler une nouvelle version de son iPhone mais peut-être aussi sa très attendue montre interactive.

Les invitations, envoyées par courriel, montrent simplement la date --"9.9.2014"-- en gros caractères au-dessus des mots écrits en plus petits caractères: "si seulement nous pouvions en dire davantage". 

L'événement est organisé à Cupertino en Californie, où est basé Apple. 

Le groupe présente traditionnellement un nouvel iPhone tous les ans. 

La version 2014, déjà baptisée par les médias "iPhone 6", pourrait se décliner en deux versions, qui seraient plus grandes que celles mises sur le marché l'an dernier, affirmait récemment le site spécialisé dans les informations sur le secteur technologique Re/Code.

Le site a également indiqué mercredi que serait aussi présenté le 9 septembre un accessoire de prêt-à-porter électronique, qui pourrait être une montre sur laquelle les observateurs spéculent depuis plus d'un an. Wall Street et les consommateurs attendent avec impatience une nouvelle catégorie de produit aussi révolutionnaire qu'avaient pu l'être le premier iPhone en 2007 et la tablette iPad en 2010. Parmi les spéculations récurrentes figurent une montre interactive (iWatch) ou un produit lié à la télévision (iTV).

Apple est confronté à une concurrence croissante dans les appareils mobiles, où il a encore perdu des parts de marché au deuxième trimestre. L'iPhone ne représentait plus que 11,9% des smartphones vendus dans le monde et l'iPad 26,9% des tablettes, selon des estimations du cabinet IDC.

Le groupe sud-coréen Samsung, avec qui il bataille pour les deux premières places mondiales, affichait respectivement des parts de 25,2% et de 17,2%. Mais la concurrence vient de plus en plus des fabricants chinois comme Lenovo ou Huawei.

 

7sur7

14:04 Écrit par NAOME dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Le volcan Bardarbunga est entré en éruption

L'Islande a interdit partiellement vendredi le trafic aérien au-dessus du volcan Bardarbunga, près duquel a débuté dans la nuit une éruption ravivant le souvenir du chaos dans les aéroports européens en 2010. Comme cette éruption ne projetait pas de cendre, ce scénario-catastrophe restait encore hypothétique vendredi. Il y a quatre ans avait été décrétée la plus grande fermeture d'espace aérien en Europe en temps de paix, avec plus de 100.000 vols annulés sur un mois et plus de huit millions de passagers bloqués.

© afp.

L'Institut météorologique islandais, chargé de la surveillance de l'activité volcanique, a élevé au niveau maximal, à "rouge", le niveau d'alerte pour l'aviation au-dessus du volcan. Mais "tous les aéroports islandais sont ouverts", indiquait sur son site internet le gestionnaire de ces aéroports, Isavia. La zone interdite aux avions est en effet restreinte à 10 milles nautiques (18,5 km) autour du lieu de l'éruption, en dessous de 5.000 pieds (un peu plus de 1.500 m) d'altitude. 

Le Bardarbunga, immense volcan situé sous le plus grand glacier du pays, qui s'élève à quelque 2.000 m, est considéré comme assez dangereux pour menacer, une fois en éruption, le trafic aérien dans le nord de l'Europe et l'Atlantique-Nord, comme l'Eyjafjallajökull en 2010. "Une éruption volcanique a débuté (...) juste après minuit" (02h00 en Belgique), a indiqué la Protection civile dans un communiqué. Elle l'a située non pas au niveau du cratère (enfoui sous la glace) du Bardarbunga lui-même, mais un peu plus au nord, au niveau de l'Holuhraun, un champ de lave dans le centre de l'île, très éloigné des habitations. 

 

7sur7

12:00 Écrit par NAOME dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bardarbunga, volcan |  Facebook | |  Imprimer

Estaimpuis: dès le premier septembre, les voisins vont veiller

Le Partenariat Local de Prévention d’Estaimpuis sera lancé le premier septembre prochain. D’abord pour une phase test de six mois dans le centre d’Estaimpuis. Après, ce premier PLP pourrait être prolongé et même imité dans d’autres quartiers de l’entité.


Dès le premier septembre, les voleurs seront prévenus par des panneaux signalétiques...

Nous vous l’annoncions il y a quelques semaines, un Partenariat Local de Prévention (PLP) verra le jour à Estaimpuis dès le premier septembre. Ce PLP est né de la demande d’habitants de la rue du Saclet. Inquiets de voir des vols commis dans la rue, ils voulaient agir. En collaboration avec la police du Val de l’Escaut et l’administration communale, l’idée d’un PLP est venue sur la table. « C’est une collaboration entre les citoyens d’un quartier bien déterminé avec la police et les autorités communales  », explique le commissaire Daniel Gorloo en charge de ce PLP. Le quartier déterminé est donc celui d’Estaimpuis centre où une recrudescence de vol a été observée. Sont concernées : les rues du Saclet, du Pont Tunnel, des Résistants, du Moulin Masure, du Stade, du Château, J. Lefebvre, de l’Eglise, Delcroix, de la Bouteillerie, Boulevard des Déportés et la Grand-Place

Les citoyens membres sont invités à signaler à la police les situations suspectes dans leur quartier : faux agents, vols, voitures suspectes… Ils appellent le commissariat central du Val de l’Escaut au 069/53.29.30. La police examine la situation et si l’information est pertinente, elle envoie un SMS aux membres du PLP avec l’information et des conseils. Ces messages sont envoyés via le système VALES, créé spécialement pour le PLP.

«  L’objectif, c’est de diminuer le sentiment d’insécurité, diminuer les infractions, diminuer les vols. Et avoir une meilleure collaboration au sein des quartiers  », explique Daniel Senesael, bourgmestre d’Estaimpuis.

Ce premier PLP à Estaimpuis sera testé durant 6 mois. Si l’expérience est concluante, il sera prolongé. Et d’autres PLP pourraient être créés.

Si vous êtes intéressés, une réunion a lieu ce 26 août à 18h à l’école communale d’Estaimpuis.

 

Source : NordEclair

07:14 Écrit par NAOME dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

10 septembre 2011

Il vient manger des moules et repart avec 400.000 euros

Un Français a touché le gros lot en venant manger des moules-frites dans un casino.

Les faits incroyables se sont déroulés à Saint-Malo en France. Un homme a remporté 425.019 euros en jouant à la machine à sous et ce alors qu'il n'avait misé que 60 centimes d'euros.

Mais le plus incroyable dans cette histoire, c'est que Julian n'avait aucunement l'intention de jouer ce soir-là. Au chômage depuis deux ans, ce père de quatre enfants, c'était juste octroyé un repas à bon prix. "Au départ, on était venu juste pour manger des moules-frites", confie-t-il dans un reportage pour M6. "Comme le restaurant était fermé, on s'est dit qu'on allait jouer".

Il a alors introduit ses trois pièces dans une machine à sous et là, c'est le choc, il a remporté le jackpot. Une somme généreuse qui va changer la vie de cet homme qui ne verra plus jamais les moules de la même manière.

 

7sur7

12:00 Écrit par NAOME dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Séisme entre les Pays-Bas et l'Allemagne

Les secousses ressenties en Belgique.

Un séisme de magnitude 4,6 sur l'échelle de Richter s'est produit jeudi soir vers 21h00 à la frontière entre les Pays-Bas et l'Allemagne, à 20km au sud de Nijmegen.

Ce séisme a été "ressenti très largement dans les deux pays et également en Belgique, même jusqu'à Bruxelles ou Namur", a annoncé l'Observatoire royal de Belgique dans un communiqué.
 
"Toute personne l'ayant ressenti (...) est invitée à remplir un questionnaire" sur le site www.seismologie.be, souligne encore l'observatoire.

10:00 Écrit par NAOME dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Papa, maman et bébé sont nés le même jour

Incroyable mais vrai, un couple de Britanniques a complètement défié les statistiques en mettant au monde leur premier enfant le jour de leur anniversaire à tous les deux.

Stefanie et John formaient déjà un couple quelque peu insolite étant donné qu'ils étaient nés le  même jour à savoir le 6 septembre. John étant toutefois né en 1983 et Stefanie en 1985. Facile pour le couple de se souvenir de leurs anniversaires respectifs.

Et le hasard vient une fois encore de leur faciliter la vie. Oliver, le premier enfant du couple vient de voir le jour et devinez un quel jour? Un 6 septembre pardi! L'enfant est né trois jours après que le travail de Stefanie a commencé. Une surprise donc pour les parents qui ne s'attendaient pas à ce cadeau d'anniversaire.

Voilà un cas qui pourrait bien intéresser les statisticiens. L'enfant avait en effet une chance sur 133,225 de naître le  même jour que ses parents.

 

7sur7

08:00 Écrit par NAOME dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Victoire importante d'Apple contre Samsung

Un tribunal a interdit vendredi la vente en Allemagne d'une tablette de Samsung, jugée trop ressemblante à l'iPad d'Apple, et accordé une victoire d'importance au groupe californien dans sa bataille internationale contre son rival sud-coréen.

Le tribunal régional de Düsseldorf (ouest), qui avait interdit la commercialisation en Allemagne de la tablette Galaxy Tab 10.1 de Samsung dès août, lors d'une procédure en référé, "a pleinement confirmé" cette décision provisoire, selon un communiqué. Samsung a immédiatement annoncé qu'il ferait appel et dénoncé un jugement "qui limite l'innovation stylistique et les progrès dans l'industrie".

Dans un tout premier temps, Düsseldorf avait même interdit la vente de la tablette de Samsung dans toute l'Union européenne, mais a finalement "restreint cette interdiction à l'Allemagne". Le tribunal a été saisi par l'américain Apple, qui reproche à Samsung d'avoir pillé le design de sa tablette, l'iPad. Dans sa plainte, le groupe californien reprochait à Samsung d'avoir "copié l'iPad plutôt que de développer son propre style", et de vouloir ainsi "exploiter la bonne réputation d'un produit connu ayant déjà valeur d'objet culte".

Au nombre des attributs de l'iPad qu'Apple juge protégés, "une forme rectangulaire aux angles arrondis", "un écran montrant des icônes de couleur" ou encore "une faible épaisseur".

Le groupe américain avait déjà obtenu que Samsung retire sa tablette de son stand à l'IFA, le plus grand salon hi-tech européen, qui vient de s'achever à Berlin. La présidente du tribunal de Düsseldorf Johanna Brückner-Hoffmann a suivi le groupe californien en jugeant que sa tablette et le modèle concurrent de Samsung "présentaient un aspect général similaire", notamment par leur design "minimaliste" dans les deux cas.

La Galaxy Tab 10.1, dont la commercialisation a commencé cet été, est considérée comme l'un des concurrents potentiels les plus sérieux de l'iPad. La décision de la justice allemande "est une catastrophe pour la compétition et toute l'industrie technologique", a jugé pour l'AFP Sascha Pallenberg, du site spécialisé Netbooknews, après avoir assisté à l'énoncé du jugement. "En gros cela veut dire que seul Apple a le droit de produire des tablettes minces aux angles arrondis. C'est à mourir de rire", a-t-il ironisé.

L'expert a toutefois minimisé la portée du jugement, faisant valoir que la bataille juridique en Allemagne n'était pas finie et surtout qu'il n'était pas interdit aux consommateurs allemands de commander leur tablette Samsung à l'étranger. "Apple ne se fait pas une très bonne publicité", a-t-il jugé.

La décision allemande n'est qu'un épisode de la bataille que se livrent les deux géants de l'électronique grand public. Un tribunal des Pays-Bas a déjà interdit en référé la vente de trois modèles de téléphones Samsung dans plusieurs pays d'Europe, suite à quoi le sud-coréen a à son tour porté plainte contre Apple. La première audience dans cette affaire se tiendra le 26 septembre.

Des procédures sont aussi en cours aux Etats-Unis, en Australie ou encore en Corée du Sud. De son côté Samsung a déposé des plaintes contre Apple à propos de brevets concernant la technologie sans fil.

La décision allemande n'empêche pas le sud-coréen de poursuivre la mise en vente de sa tablette: des porte-parole de Samsung ont ainsi déclaré à l'AFP que la Galaxy Tab 10.1 était "un succès" commercial en Italie et que son lancement en Belgique la semaine prochaine n'était pas compromis.

 

7sur7

06:00 Écrit par NAOME dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

"Ecole buissonnière, allocations supprimées"

Le gouvernement britannique réfléchit à la possibilité de supprimer les prestations sociales des parents dont les enfants "font en permanence l'école buissonnière", a annoncé vendredi le Premier ministre conservateur David Cameron.
 
"Nous avons besoin de parents qui s'investissent vraiment dans la discipline de leurs enfants, qui font face aux conséquences si leurs enfants se conduisent constamment mal", a déclaré M. Cameron à Norwich.
 
Après les violentes émeutes urbaines qui ont secoué le pays en août, le gouvernement s'interroge pour savoir "si nous devrions couper les allocations des parents dont les enfants font en permanence l'école buissonnière".
 
"Il s'agirait d'une mesure sévère, mais nous avons urgemment besoin de restaurer l'ordre et le respect dans les classes. La discipline fonctionne. La rigueur fonctionne (...). Nous devons être ambitieux pour réparer notre société défaillante", a-t-il estimé dans un discours prononcé dans une "école libre" ou "free school" nouvellement créée.
 
Ces écoles, qui ont été lancées en septembre, sont financées par l'Etat et non les municipalités comme c'est l'usage. Elles sont l'initiative de parents d'élèves, d'associations ou d'enseignants qui entendent exercer un contrôle sur les programmes autour des matières obligatoires (maths, anglais, sciences, etc.) et choisir les instituteurs.
 
Les émeutes urbaines, les pires depuis au moins trente ans en Grande-Bretagne, ont fait cinq morts et se sont soldées par l'arrestation de plus de 3.000 personnes.
 
Des conseils municipaux ont fait part de leur intention d'expulser de leurs logements sociaux des familles d'émeutiers, une fois que ces derniers auront été condamnés.

 

7sur7

04:00 Écrit par NAOME dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Citation

" On a beau être un négociateur et homme politique brillant, on est aussi un homme. J'imagine la difficulté que cela doit être de négocier dans ces conditions-là "

RTL-info


02:04 Écrit par NAOME dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer